• Marions les !

    Il faut bien avouer que la revendication est cocasse, voici que ceux qui défilent pour leur "fierté" de n'être pas comme les autres demandent, et obtiendrons (?!!!) de pouvoir faire comme les autres, les hétéros.

    Pourquoi s'étonner ? Les mots sont aujourd'hui distordus et on veille a ne plus s'entendre sur les définitions.

    L'Etat depuis longtemps ne parlait plus tout à fait du mariage comme l'entendait l'Eglise depuis longtemps. Il suffira de préciser homo, pour que l'on ne se trompe pas sur ce dont on parle. Comme on le faisait pour civil pour parler d'union devant monsieur le maire, surtout pour camoufler une seconde noce.

    Pour ma part, désormais j'essaierai de garder le mot mariage pour qualifier ce merveilleux sacrement et je parlerai d'union pour le reste.

    Que voulez-vous, les rebelles sont parfois vieux-jeux ; surtout dans une culture atteint de jeunisme exhacerbé.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :